Search

Analyse de conflit et cartographie des acteurs dans le Sud-Kivu et l'Ituri

Analyse de conflit et cartographie des acteurs dans le Sud-Kivu et l'Ituri

Sommaire

1. Introduction 

2. Aperçu des données quantitatives des sites miniers visités 

3. Analyse de contexte du conflit dans l'est de la RDC 

4. Analyse par territoire des causes immédiates de conflits et des parties prennantes dans le secteur minier artisanal 

5. Recommandations prémilinaires 

5.1. Autorités nationales 

5.2. Recommandations pour les Forces Armées de la RDC (FARDC)

Extrait de la publication

Introduction
La mauvaise gouvernance du secteur minier est l’un des principaux facteurs contribuant à l’engluement du conflit dans l’est de la RDC aujourd’hui. Dans le Sud Kivu et en Ituri, il existe quatre minerais clés, à savoir l’or et les 3T (pour l’acronyme anglais : tin, tungsten tantalum; en français, l’étain, le tungstène et le tantale) qui font vivre des centaines de milliers de mineurs artisanaux congolais, mais dont le commerce et l’exploitation font l’objet de corruption à grande échelle et de violations des droits humains perpétrés par des groupes armés, y compris par des éléments indisciplinés de l’armée nationale, les FARDC.

Malgré les initiatives d’approvisionnement responsable, telles que le Guide de Diligence Raisonnable de l’OCDE, de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL) et son Mécanisme Régional
de Certification, la législation en vigueur et les politiques prises par le Gouvernement de la RDC, la Responsible Mineral Initiative (RMI), le Conflict-Free Gold Standard du World Gold Council et l’EPRM, les minerais extraits dans des conditions de travail inacceptables se frayent toujours un chemin dans les grandes chaînes de valeur mondiale. Si les violations des droits humains des mineurs artisanaux se font au niveau local, c’est-à-dire au niveau de la mine, les enjeux et les acteurs remontent jusqu’aux niveau provincial, national et international (voir le chapitre suivant). Étant donné cette interconnexion, le projet Madini kwa Amani na Mandeleo (Les Minerais pour la Paix et le Développement) a pour objectif principal de renforcer la stabilité régionale dans les Grands Lacs en améliorant la sécurité et la stabilité autour des sites miniers dans l’est de la RDC, et en contribuant à des chaînes minérales plus propres en réduisant les niveaux de contrebande dans la région des Grands Lacs...